A la maison

ECZÉMA ATOPIQUE : CONSEILS À LA MAISON (température, acariens, tabac, literie, animaux...)

Rédigé en partenariat avec le Dr Clarence De BELILOVSKY, Dermatologue membre du cercle des experts Mustela

 

Limiter l'eczéma atopique : ménage et entretien de la maison

Un bon coup de ménage peut être une solution pour empêcher l'eczéma atopique de se manifester trop souvent. Mais elle est loin d'être la seule. Petit panorama des gestes que vous pouvez adopter chez vous :

 

• Attention au acariens. Invisibles à l’œil nu, ils s’installent pourtant dans tous les intérieurs. Ce sont surtout leurs déjections et leurs débris quand ils sont morts qui sont responsables. Pour limiter leur présence, vous pouvez compter sur:

Votre aspirateur ! Surtout s'il contient un filtre HEPA. Ce filtre limite au maximum le rejet des particules et donc d'acariens dans l'air. Aujourd'hui, de nombreux modèles dans le commerce en sont équipés.

Un matelas et/ou un protège-matelas anti-acariens. Ils sont traités tout spécialement et parfois sans produits chimiques. Les premiers sont souvent garantis sur plusieurs années. Les seconds apportent une isolation supplémentaire pour éviter un contact avec la peau et restent efficaces après les lavages. Le mieux : des modèles qui enveloppent totalement le matelas et pas uniquement le dessus.

Du parquet, du carrelage, ou un beau linoleum plutôt que de la moquette ou des tapis au sol si cela est possible. Plus facile à nettoyer, ils donnent aussi moins de matière aux acariens pour se réfugier et s'accrocher.

Votre machine à laver. Régulièrement dans le tambour : les draps, les rideaux, les doudous et... les peluches ! Oui, on oublie souvent, mais les acariens sont de sacrés parasites qui se nichent vraiment partout.

 

Limiter le contact avec les allergènes : aération, température et lutte contre l'air sec

L'avantage avec ces précautions : en un seul geste, vous éliminez également d'autres allergènes comme la poussière ou les poils d'animaux (voir notre dossier sur l’eczéma atopique).

 

• De l'air, oui mais surtout pas trop sec ! Aucun mystère : il accentue encore plus la sécheresse de la peau. N’hésitez pas à aérer les pièces, surtout la chambre de votre enfant, tous les jours, été comme hiver. Même cinq minutes ! D'autant plus que c'est souvent l'hiver que l’air intérieur manque d'humidité. La raison principale reste le chauffage, surtout s'il est électrique. Une température dans les pièces entre 19° et 21° est idéale. La nuit, elle peut même descendre à 18° dans sa chambre.

Si vous le désirez, vous pouvez vérifier le taux d'humidité de votre intérieur grâce à des petits appareils spécifiques et non onéreux. On préconise que ce taux ne soit pas inférieur à 30 %. Si c'est le cas, vous pouvez également vous équiper d'appareil humidificateurs… Ou vous tourner vers quelques astuces très naturelles !
- Poser un verre d'eau sur le radiateur.

- Laisser la porte de votre salle de bain ouverte après qu'une personne ait pris sa douche ou son bain.

- Suspendre une serviette mouillée dans sa chambre.

- Décorer votre intérieur avec des plantes vertes. En plus de leur pouvoir dépolluants, certaines d'entre elles rejettent de l’eau.

 

Eczéma atopique, allergies de bébé, réaction cutanée : quelles précautions avec les animaux ?

• Vous avez un animal à quatre pattes et à poil ? À son contact précoce, cela a peut-être permis d'immuniser votre bébé. La réaction allergique n'est donc pas obligatoire. Le mieux est de faire des tests pour en avoir le cœur net. Si malheureusement l'allergie à son fidèle compagnon est confirmée, il faudra bien évidemment restreindre les contacts. Pour votre animal, cela veut dire :

Pas de jeux ou de gros câlins dans la chambre. Cette pièce doit même lui être interdite si cela est possible.

- Pas de sieste sur le canapé, surtout si votre enfant aime s’y lover.

- Bien laver vos animaux. Pas toujours facile avec un chat ou un rongeur… Dans ce cas, d'autres traitements d’hygiène existent. En fonction de votre animal, renseignez-vous auprès de votre vétérinaire.
Un… Deux… Trois coups d'aspirateur dans la semaine. Les poils ou la salive qui s’y dépose sont les principaux responsables de ces allergies. Autant s'en débarrasser le plus souvent possible !


Enfin, d'autres facteurs peuvent  favoriser l'eczéma atopique. Si vous être fumeur, lorsque vous fumez chez vous, essayez de le faire dans des espaces aérés.

 

Bilan ? De nombreuses solutions simples à mettre en place. Et si quelques-unes vous demandent un petit effort supplémentaire, elles restent faciles et rapides pour un résultat qui vous offrira la plus belle des récompenses : le bien-être de votre enfant.

 
Réagissez à cet article

Envoyer par Email