Allaitement, mythes et réalités. Démêlez le vrai du faux !

L’allaitement alimente bien des « on dit » ! Entre les expériences, souvent contradictoires, qui vous ont été relatées, vous vous sentez un peu perdue ? Il est temps de démêler le vrai du faux !

Allaitement, mythes et réalitésC’EST BIEN CONNU, L’ALLAITEMENT ABIME LES SEINS - FAUX

Si votre allaitement est bien conduit, que vous évitez les engorgements et menez un sevrage progressif, vos seins seront bien moins malmenés en allaitant qu’en coupant brutalement la lactation à la naissance ! Pour conserver la beauté de votre poitrine, il vous faut surtout veiller, lors de la grossesse, à ne pas prendre trop de poids et bien chouchouter quotidiennement vos seins à l’aide d’un soin adapté pour en stimuler les tissus de soutien et éviter ainsi le risque de relâchement cutané lié aux variations brutales de volume. Pendant la période d’allaitement, vous continuerez à apporter des soins quotidiens à votre poitrine et opterez pour un bon soutien-gorge d’allaitement qui maintient sans comprimer.

SI ON A UNE PETITE POITRINE, ON PRODUIT TROP PEU DE LAIT - FAUX

Même si les nourrices auxquelles les gentes dames confiaient à une époque le soin d’allaiter leurs bébés se distinguaient par une poitrine très généreuse... sachez que la glande mammaire a sensiblement le même volume chez toutes les femmes. La taille de la poitrine n’a donc aucun rapport avec la quantité de lait produite. Et la lactation dépend essentiellement de l’appétit de votre bébé : plus il tétera, plus vous produirez de lait... même en faisant un « petit 85 B » ! IL ARRIVE SOUVENT QUE LE LAIT MATERNEL NE

Allaitement, mythes et réalitésSOIT PAS ASSEZ NOURRISSANT - FAUX

Le lait maternel n’est jamais mauvais, trop clair ou pas assez nourrissant. Si votre enfant ne grossit pas suffisamment, l’explication est plutôt à chercher du côté d’une mauvaise prise du sein. Il peut aussi vous arriver, comme toutes les jeunes mamans, de connaître des baisses transitoires de votre production de lait, sous l’effet de la fatigue ou d’une émotion forte … Ne paniquez pas : faites simplement téter votre bébé le plus souvent et le plus longtemps possible. Et reposez-vous au maximum. Votre lactation reviendra rapidement à la normale.

ALLAITER EMPECHE DE PERDRE LES KILOS DE LA GROSSESSE - FAUX

Bien au contraire, la production de lait consomme une bonne partie de votre ration quotidienne de calories. Si vous veillez à manger de façon équilibrée et en quantité raisonnable, l’allaitement ne peut que vous aidez à perdre plus rapidement les kilos de la grossesse.

ALLAITER, C’EST FORCEMENT EPUISANT POUR LA MAMAN - FAUX

Le fait d’allaiter n’est pas en soi fatiguant. A partir du moment où vous êtes bien installée, que bébé l’est aussi, les tétées n’exigent pas une forme physique particulière. Si vous vous sentez fatiguée, c’est avant tout au chamboulement physiologique et à l’émotion due à la naissance de votre bébé que vous devrez attribuer cette baisse de régime. Peut-être aussi en faites-vous trop ? En cette période ne cherchez pas à jouer les superwomen ! A la maison, faites-vous aider, par le papa, la famille, les amis. Et profitez sereinement de la sécrétion hormonale apaisante que provoque l’allaitement !

ON PEUT DORMIR AVEC SON BEBE POUR L’ALLAITER PLUS FACILEMENT - VRAI

La proximité mère-bébé favorise l'allaitement, et la présence de votre bébé à vos côtés peut grandement faciliter les tétées nocturnes. Cependant, il est important de bien respecter les conditions de sécurité pour faire dormir votre enfant dans votre lit : pas de couette sur lui, pas d’oreiller sous sa tête, privilégier un matelas ferme, anticiper tout risque de chute, etc... Autres options possibles : placez le lit de votre bébé à côté du vôtre, ou adoptez un berceau spécial cododo, qui se fixe sur le lit des parents.

Allaitement, mythes et réalitésLES TETEES NOCTURNES FACILITENT L’ALLAITEMENT EN GENERAL - VRAI

Même si de nombreuses mamans vous ont suggéré d’essayer de « faire faire ses nuits » à votre bébé le plus tôt possible, tâchez de résister à cette pression ! En effet, la plupart des nourrissons ont besoin de téter la nuit durant leurs premiers mois. De plus, les tétées nocturnes favorisent un bon démarrage et un bon maintien de la lactation en évitant un trop long intervalle entre deux stimulations.

DES MAMELONS PLATS OU MAL FORMES EMPECHENT D’ALLAITER - FAUX

Les bébés parviennent toujours à téter, quelle que soit la forme des seins. Veillez simplement à placer votre enfant en bonne position, face à votre sein. S’il a vraiment des difficultés à le saisir, par exemple parce que celui-ci est trop gonflé de lait, tirez légèrement sur le mamelon pour l’assouplir et exprimer un peu de lait avant de le présenter à votre enfant.

ALLAITER MOINS DE 6 MOIS NE SERT A RIEN - FAUX

Même si les autorités de santé et de nombreux pédiatres recommandent l’allaitement maternel jusqu’aux 6 mois de l’enfant, tout dépend de votre envie et de votre disponibilité. Donner le sein même sur une courte durée sera bénéfique à votre santé et celle de votre bébé. En reprenant le travail, vous pourrez continuer d’allaiter le matin, le soir et le week-end. Mais tout dépendra aussi de votre bébé ! Certains petits peuvent manifester rapidement leur envie d’autonomie…alors que d’autres réclameront bien plus tard encore le sein de leur maman. La place du papa est également à considérer, car plus l’allaitement dure, plus il peut se sentir exclu.

Allaitement, mythes et réalitésALLAITER, ÇA PEUT AUSSI FAIRE MAL - VRAI

Mais c’est avant tout une mauvaise position de votre bébé lors des tétées qui peut induire une douleur. Notamment la première semaine où les mamelons peuvent être sensibles. C’est un phénomène normal et transitoire. Si toutefois il persiste, n’hésitez pas à demander conseil à votre pédiatre ou à votre sage-femme.

ALLAITER NE DISPENSE PAS D’UNE CONTRACEPTION - VRAI

Dès le moment où vous allaitez de façon exclusive, le fameux « retour de couche » est alors bloqué et vous pouvez être tranquille. En théorie... Il peut arriver en effet que le retour de couche ait lieu alors que vous allaitez et qu’une ovulation prenne place avant même le retour de vos règles. Sauf si vous souhaitez revivre immédiatement une nouvelle grossesse, une contraception est donc souhaitable. Parlez-en à votre médecin ou à votre sage-femme.

IMPOSSIBLE D’ALLAITER QUAND ON PREND DES MEDICAMENTS - FAUX

Beaucoup de médicaments sont compatibles avec l’allaitement. Votre médecin est là pour veiller à vous délivrer des prescriptions adaptées. De votre côté en revanche, pas d’automédication ! Demandez toujours conseil à votre médecin, sage-femme ou pharmacien avant de prendre un traitement qui, en fonction de l’âge de votre tout-petit pourrait poser ou non des soucis.

Vous aimerez aussi

Image
advice_serenite_mini.jpg

Douleur pendant la grossesse : comment distinguer une contraction et une douleur ligamentaire ?

Image
premier pas
Bébé

Vers l'autonomisation

Premiers pas, premières chaussures

Image
3 mois
Bébé

Son développement

Votre bébé a 3 mois